Rouler à vélo électrique en toute sécurité

Rouler à vélo électrique en toute sécurité

Publié le 21 septembre 2020

Rouler à vélo électrique a de nombreux avantages. Vous pouvez vous déplacer rapidement et facilement, en fournissant peu d’effort. C’est aussi un moyen de transport écologique et économique. Et même si le moteur fournit une assistance appréciable, il est nécessaire de pédaler pour l’actionner. Vous faites donc du sport, ce qui est bon pour la santé !

Le vélo électrique séduit de plus en plus de personnes de tout âge : enfants, adultes, professionnels devant régulièrement se déplacer en ville, seniors, sportifs ou moins sportifs adoptent ce type de vélo.

Pour limiter les risques liés aux accidents routiers, et pour rouler en toute sécurité, voici nos conseils et certaines règles de sécurité.

Les règles à respecter

L’usage du téléphone

Comme pour tous les usagers de la route, il est interdit de rouler en utilisant son téléphone portable, même avec des écouteurs. Se déplacer à vélo électrique demande en effet toute votre attention et toute votre ouïe. Or, recevoir ou passer des appels peut vous déconcentrer et vous faire perdre le contrôle de votre VAE (Vélo à Assistance Electrique).

Les feux tricolores

Vous avez également l’obligation de respecter le code de la route (et donc les sens interdit) et les feux de signalisation.

Ces derniers peuvent être les mêmes pour tout le monde (les fameuses boules vertes, oranges ou rouges) mais parfois, une signalisation spécifique aux vélos est présente. Il s’agit d’une petite bicyclette visible sous 2 teintes différentes : le rouge ou le vert. Au rouge, vous devez impérativement vous arrêter pour laisser passer les piétons. Au vert, vous pouvez circuler normalement, sans risque d’accident.

Observez également le marquage au sol. Au pied des feux tricolores, il existe des SAS à vélos. Cette zone, située devant les voitures, permet aux cyclistes de profiter du feu rouge pour :

  • mieux voir et être vu
  • démarrer avant les véhicules à moteur et avoir le temps de retrouver son équilibre
  • tourner à gauche ou à droite avant les véhicules qui sont derrière et qui suivent la même direction

Les pistes cyclables

Sachez également qu’il est interdit de rouler à vélo électrique sur les trottoirs (sauf pour les enfants de moins de 8 ans). Ceux-ci sont uniquement réservés aux piétons.

Comme l’assistance du moteur ne vous permet pas de rouler à plus de 25 km/h, les vélos électriques sont bien considérés comme des vélos et non comme des cyclomoteurs. Vous devez donc rouler sur la route et, si elles existent, sur les pistes cyclables, exclusivement réservées aux vélos.

Ces dernières peuvent être unidirectionnelles ou bidirectionnelles. Vous pouvez les identifier de différentes manières :

  • par un marquage au sol : ligne blanche discontinue et pictogrammes “vélo” sur un carré ou un triangle de couleur verte 
  • par des panneaux de signalisation
    • les panneaux carrés avec un vélo blanc sur un fond bleu indiquent que la piste est facultative. Selon votre préférence, vous pouvez l’emprunter ou non.
    • Les panneaux ronds avec un vélo blanc sur un fond bleu signalent que la piste est obligatoire. 

Les pistes cyclables peuvent être contiguës à la chaussée ou éloignées. Elles s’alignent parfois sur les voies de bus. 

Respecter ces marquages de sécurité est obligatoire au risque d’être verbalisé pour mauvaise conduite.

Les double sens cyclables

En ville, dans les zones où la vitesse ne doit pas excéder 30 km/h, vous avez la possibilité de rouler à double sens à vélo. Et ce, même si la chaussée est normalement en sens unique pour les voitures. Des marquages au sol et des panneaux de signalisation confirment généralement cette possibilité.

Si vous êtes plusieurs, roulez en file indienne. Les voitures ou les véhicules plus imposants (camions, bus, pompiers…) peuvent ainsi plus facilement vous doubler.

Les fournitures et accessoires essentiels

Pour rouler en sécurité à vélo électrique, il est essentiel de se munir de différents équipements de protection. 

Depuis mars 2017, le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Mais bien entendu, pour une sécurité optimale, nous conseillons aux adultes d’en porter un également. 

Certains assureurs l’imposent même. En plus du casque, vous pouvez porter des gants, des genouillères (qui protègent l’une des articulations les plus fragiles du corps humain) et des lunettes.

Il est également crucial d’avoir un vélo en parfait état de marche. Vérifiez régulièrement l’état de vos freins en les testant avant chaque trajet.

Pour bien voir et être vu, la loi impose d’avoir des catadioptres sur l’avant, sur l’arrière, ainsi qu’au niveau des roues et des pédales de votre vélo.

Essayez aussi de porter des habits à haute visibilité. Vous pouvez même ajouter des éléments fluorescents sur votre vélo électrique pour améliorer sa visibilité.

Enfin, privilégiez l’usage de chaussures fermées et rentrez les lacets à l’intérieur de la chaussure.

Pour résumer, le vélo électrique ne déroge à aucune des règles de sécurité du code de la route. Rouler sans danger nécessite de respecter des règles et d’avoir les bons équipements.

Rouler à vélo électrique de nuit

Lorsque l’hiver approche, les jours raccourcissent et les journées sont plus sombres. Vous avez donc de grandes chances de rouler à vélo électrique de nuit. 

Cette pratique est tout à fait réalisable si vous avez les bons équipements.

Le critère essentiel ? Bien voir et être bien vu, et ce, dans les deux sens de circulation. Il est donc essentiel de se munir d’équipements rendant la visibilité optimale.

Voici les équipements obligatoires que l’article du code de la route R313 alinéas 4-5-18-19-20 mentionne :

  • phare avant de couleur blanche ou jaune 
  • phare arrière de couleur rouge
  • catadioptre avant jaune ou blanc
  • catadioptre arrière rouge ou orange

Pour que votre VAE soit visible à 360°, équipez les pédales et les roues de catadioptres double face, de couleur orange ou jaune.

Pour optimiser encore votre visibité, vous pouvez fixer une bande réfléchissante de couleur blanche sur les deux côtés des pneus.

Sachez que le port d’un gilet rétro-réfléchissant est obligatoire de nuit, si vous roulez hors agglomération. 

En ville, nous vous conseillons de porter de préférence des vêtement clairs et, si possible, réfléchissants.

Il existe également des guêtres ultra-lumineuses, des couvre-casque réfléchissant, des brassards ou harnais lumineux, des couvre-sac fluorescents et bien d’autres accessoires.

Vous avez l’embarras du choix pour voir et être vu dans l’obscurité !

Rouler à vélo électrique sous la pluie 

Tous les équipements précédemment cités seront bien entendu grandement utiles les jours de pluie ou de brouillard.

Les jours de pluie, prenez en compte que la distance de freinage est plus longue. 

Un vélo à assistance électrique est à la fois plus rapide, à pédalage équivalent, et plus lourd (6 à 20 kg de plus) qu’un vélo classique.

Sa vitesse et son poids font qu’il faut près de 19 mètres pour s’arrêter sur un vélo roulant à 25 km/h. Soit presque le double de la distance d’arrêt à 15 km/h (la vitesse moyenne d’un cycliste amateur).

Soyez donc très vigilant aux obstacles et aux passages qui peuvent être glissants (passages piétons, rails de tramways, flaques d’eau, plaques d’égout, tas de feuilles mortes). Le maître-mot de la conduite, particulièrement les jours de pluie : anticiper

Evitez de freiner promptement et actionnez plutôt les freins en toute légèreté et plusieurs fois de suite. 

Bien entendu, vérifiez l’état de vos pneus, leur pression, et le bon fonctionnement de vos freins avant de partir.

Misez sur des roues moins gonflées les jours de pluie. En effet, en élargissant la surface en contact direct avec le sol, vous aurez une meilleure adhérence, notamment dans les virages.

Enfin, il est important de se munir des meilleurs équipements et de vêtements techniques adéquats. 

Privilégiez les modèles imperméables, légers et parfaitement respirants  :

  • vestes et poncho anti-pluie
  • gants ou des manchons sur guidons
  • pantalons ou jupes de pluies 
  • chaussures imperméables

Ces vêtements de pluie sont généralement ultra-visibles en toute circonstance.

Enfin, pensez au top case pour garder vos affaires au sec et à la bâche de protection lorsque vous devez stationner votre vélo sous la pluie !

Les jours de pluie, nous vous conseillons également de retirer la batterie et de la stocker à l’abri, à température ambiante une fois arrivé à destination.